Le musée Vasa : découverte d’un des plus grands trésors culturels de Suède

Djurgården
Partager Le musée Vasa : découverte d’un des plus grands trésors culturels de Suède
Le musée Vasa : décou ...

Au loin, le mât d’un navire se dessine à l’horizon, dépassant du toit d’un bâtiment de l’île de Djurgården. Ce premier aperçu du Vasa Museet révèle la taille massive du trésor qu’il abrite : le Vasa, ce navire mythique qui fit naufrage en 1628, lors de son voyage inaugural au départ de Stockholm. Comme resurgit des profondeurs après 333 ans passés au fond de la mer, l’épave du Vasa est exposée aux yeux du monde dans ce vaste espace dans le but de conserver la splendeur de ce témoignage inestimable pour l’Humanité. Considéré comme le vestige du XVIIe siècle le mieux préservé au monde, le navire possède 98% de pièces originales.

Ce musée incontournable de Stockholm est aujourd’hui le plus fréquenté de Scandinavie avec plus d'un million de visiteurs par an ! Exceptionnel, époustouflant, grandiose… les adjectifs manquent incontestablement pour qualifier ce chef d’œuvre de la navigation suédoise à la destinée tragique. Cap sur Djurgården pour explorer ce musée emblématique !


le Vasa restauré trouve son abri actuel en 1990 au sein du musée qui lui est consacré

contenu sponsorisé

Naufrage à domicile : l’un des plus grands flops de l’histoire maritime

Nous sommes le 10 août 1628. C’est le grand jour. Les conditions météorologiques sont réunies pour autoriser le Vasa à larguer les amarres après deux ans de construction. Au pied du château Tre Kronor, le Vasa sort de l’embarcadère du port de Stockholm et se prépare à prendre le large avec 437 passagers, sous les yeux ébahis de la foule amassée sur les berges qui pousse des cris d'admiration. L’ambiance est à la fête, l’excitation à son comble ! Des centaines de barques et de canots sont de sortie. Tout le monde veut voir le Vasa quitter l’arsenal. Roulement de tambours, tirs de canons. Le Vasa vogue lentement sur les eaux froides du chenal au milieu d'un port en effervescence. Les sabords, les trappes à canons, sont ouverts. Une salve est tirée pour saluer la foule. L’orgueil du royaume de Suède est en route pour la gloire…


le port de Stockholm et le Vasa


À bord, le capitaine, Söfring Hansson, n’est pas serein. Il décide de ne déployer que quatre des dix grandes voiles de chanvre, gonflées par le vent. Le navire tangue un peu à la première rafale. On assiste aux premiers cris et aux premières frayeurs alors qu’il n’a parcouru qu’un petit mile marin soit… 1852 mètres. Soudain une deuxième rafale le couche sur les flancs à bâbord. L'impensable se produit : l’eau s’infiltre par les sabords restés ouverts et le Vasa coule en quelques minutes, englouti par les flots, sous les yeux de milliers de sujets du roi, stupéfaits. C'est la panique à bord. Les petites embarcations se précipitent pour venir en aide aux passagers qui se jettent à l’eau en poussant des hurlements. Le navire s’enfonce petit à petit dans la vase épaisse emportant avec lui une trentaine de marins piégés dans les ponts inférieurs. Le choc est immense. Le roi humilié. Au fond des eaux de Stockholm, le navire sombre peu à peu dans l’oubli.


Reconstitution du naufrage du Vasa

Reconstitution du naufrage du Vasa. Dès la deuxième rafale de vent, la ligne de flottaison se rapproche dangereusement des sabords restés ouverts.


L'histoire du Vasa aurait pu s’arrêter là. Elle va cependant connaître un spectaculaire rebondissement, trois cents ans plus tard lorsque Anders Franzén, ingénieur et expert de l’histoire navale de Suède retrouve l’épave en 1956 après cinq ans de recherches. Mais comment faire remonter le bateau à la surface ?


La mise en place pour sortir l'épave de l'eau

Un chantier titanesque se met en place pour sortir l’épave de l’eau : le renflouage est une opération délicate

Le vaisseau fantôme oublié remonte des profondeurs

Le 24 avril 1961, des centaines de millions de téléspectateurs assistent à ce moment tant attendu, les yeux rivés sur leur petit écran : l’épave du Vasa resurgit des flots, soulevée par des câbles et tractée jusqu'à une cale sèche. Les fouilles archéologiques commencent : 30 000 pièces d'époque sont extraites de l’épave exceptionnellement bien conservée. Elles permettront aux historiens de répondre à cette question : comment un tel drame a-t-il pu se produire ? Les conclusions sont formelles : le navire était trop haut, trop lourd, pas assez large et avec un centre de gravité trop élevé. Le Vasa était instable, tout simplement mal construit.


contenu sponsorisé

Le Vasa Museet, une visite incontournable à Stockholm

Visiter le Vasa Museet, c’est embarquer dans une aventure humaine pleine d’émotions, à la rencontre d’un patrimoine maritime exceptionnel. Dans ce sanctuaire repose l'épave du navire qui devait être le fleuron de la flotte du royaume suédois. Nul besoin d’être passionné d’histoire pour s’émerveiller devant ce géant des mers : voir de ses propres yeux ce navire de guerre tel qu'il était au XVIIe siècle constitue une expérience unique à vivre lors d’un séjour à Stockholm.



En pénétrant dans l’enceinte du musée, l’épave de l’énorme bateau en bois se dresse fièrement devant nous. Son immense silhouette dans la pénombre laisse sans voix. L’état de conservation du Vasa impressionne au premier coup d’œil : il est quasi-intact ! Ses proportions sont gigantesques : inutile d’essayer de le capturer entier en photo, il dépasse du cadre tant ses dimensions sont impressionnantes : 69 mètres de long et 52,5 mètres de haut (de la quille au grand mât).

Attirés comme des aimants, hypnotisés par sa beauté, nous avançons bouche bée pour le contempler de près. Le navire regorge de motifs sculptés dans le bois, autrefois recouverts de peintures de couleur rouge, doré et bleu. Aux côtés du vaisseau, une maquette du Vasa tel qu'il ressemblait au XVIIe siècle donne une idée précise de sa splendeur d’antan.


Maquette du Vasa au XVII siècle

des sculptures représentent des empereurs romains, symboles de puissance

Figure de proue

la figure de proue est un lion taillé dans le bois de tilleul


Il faut dire que ce trois-mâts aux couleurs vives avait une sacrée allure ! Jamais la Suède n’avait construit de bâtiment aussi impressionnant et ostentatoire. Le navire pèse 1 200 tonnes, son mât porte dix voiles et 64 canons, répartis sur deux ponts, sont prêts à faire feu. Du lion de la figure de proue à la tour arrière, couverte de 700 sculptures de bois dorées et polychromes, il en met plein la vue ! C’est exactement ce que souhaite le roi Gustave II Adolphe « le Grand » : montrer sa puissance et susciter la crainte des flottes étrangères. En apercevant le Vasa, les gens du peuple, illettrés, doivent décrypter les messages de ses figures au premier regard (sirènes, tritons, déesses de l'antiquité, soldats romains, lion…). Les ennemis sauront immédiatement à qui ils ont affaire !

Une muséographie exceptionnelle

Après cette première rencontre avec le navire, il convient d’explorer les expositions présentées à chaque étage pour approfondir nos connaissances. La scénographie invite le visiteur à une parfaite immersion dans l'univers du Vasa sur les 4 niveaux du musée. Visionner le film de 15 minutes sur l’histoire du navire est un bon point de départ de la visite et permet de contextualiser l’époque et les évènements.


des expositions interactives captivants


Au niveau de l’entrée, une exposition sur les femmes illustre leur rôle à bord. Plus loin, des objets tirés du Vasa nous aident à imaginer la vie quotidienne en mer. Des maquettes illustrent le renflouage de ce bateau colossal entre 1956 et 1961 ainsi que les méthodes de plongée de l’époque.

Enfin, une vision globale des forces navales dans la Baltic et des tensions entre les pays est présentée, définissant ainsi les missions du Vasa avant son départ. Nous sommes en pleine Guerre de Trente ans (1618-1648) et le Vasa doit faire une entrée en scène spectaculaire dans ce contexte.


Les tensions autour de la Baltique

les tensions autour de la Baltique


Aux étages supérieurs, tous les autres sujets sont abordés : la vie à bord, les maladies, le cordage et le voilage des bateaux, la conservation etc. Le musée apporte un soin tout particulier à l'harmonie de la conception scénographique. Un audio-guide permet (gratuitement) de suivre un parcours de visite libre accompagné d’explications avec son téléphone et grâce à la wifi du musée !


un musée sur 4 étages pour différentes perspectives du bateau

contenu sponsorisé

Un hommage aux victimes du naufrage

Exhumés par les archéologues, les squelettes de dix-sept victimes du naufrage reposent désormais à l’étage inférieur du musée. L’étude des ossements et des restes humains de ces membres de l’équipage révèle de précieuses informations aux chercheurs : l’âge, la taille, les maladies et l’alimentation des victimes. Contrairement à certains clichés, ces marins étaient de petite taille, mesurant entre 1,60 m et 1,76 m. Beaucoup présentaient des blessures antérieures et une mauvaise dentition avant d’embarquer sur le Vasa causée par une hygiène dentaire précaire. Grâce à la reconstitution faciale en 3D à partir de leurs crânes, le sculpteur Oscar Nilsson a rendu le visage à certains naufragés. Des hypothèses suggèrent que le plus âgé d’entre eux serait même le capitaine du navire.



Le Vasa Museet est une merveille à ne pas manquer ! Il constitue un témoignage rare et extrêmement précieux de la vie à bord d'un bateau de guerre au XVIIe siècle et s’adresse à tout public.

Info pratique

www.vasamuseet.se

Heures d'ouverture - Musée

  • Tous les jours : 10:00-17:00
  • Les mercredis jusqu'à 20h
  • Exception : 24 décembre FERMÉ, et 31 décembre 10:00-15:00

Heures d'ouverture - Restaurant

  • Tous les jours : 10:00-16:00
  • Exceptions : 24 décembre FERMÉ
  • 31 décembre 10:00-14:30

Tarif

  • Adultes (y compris les personnes âgées) SEK 170 de septembre à mai / 190 SEK de juin à août
  • 18 ans et moins : Gratuit
  • Les enfants de 12 ans et moins doivent être accompagnés d'un adulte à tout moment pendant leur visite.


Vous avez aimé notre article ? Retrouvez-en d’autres sur notre Blog « Expériences à vivre ».  Suivez-nous sur la page Facebook du City Guide Stockholm et sur Instagram @stockholm_city_guide


Article et photos préparés par Lesley Williamson pour le City Guide Stockholm


Retour à la page "Culturelle"

Vous aimerez aussi

Viking Museum : plongez dans le quotidien de ce peuple scandinave !

Viking Museum : plongez dans le quotidien de ce peuple scandinave !
Viking Museum : plongez dans le quotidien de c ...

Djurgården

Plongez dans les abysses au nouveau VRAK Museum, le musée des épaves de Stockholm

Plongez dans les abysses au nouveau VRAK Museum, le musée des épaves de Stockholm
Plongez dans les abysses au nouveau VRAK Museu ...

Djurgården

Escapade gourmande aux Halles de Östermalms Saluhall

Escapade gourmande aux Halles de Östermalms Saluhall
Escapade gourmande aux Halles de Östermalms Sa ...

1,8 km - Östermalm

Les musées incontournables de Stockholm

Les musées incontournables de Stockholm
Les musées incontournables de Stockholm

2,3 km - Gamla Stan

Top 10 : Les plus belles vues panoramiques de Stockholm

Top 10 : Les plus belles vues panoramiques de Stockholm
Top 10 : Les plus belles vues panoramiques de  ...

2,3 km - Gamla Stan